Que faire en cas de sinistre dégât des eaux ?

Que faire en cas de sinistre dégât des eaux ?

Tout d’abord, il est nécessaire d’identifier l’origine de la fuite et d’empêcher l'aggravation des dégâts en coupant l'alimentation générale d'eau.


Dès lors vous devez respecter un délai de 5 jours ouvrés pour remplir un constat amiable. Si vous n’en avez pas, demandez en un à votre assureur. Ce type de document est gratuit et ne peut donc pas vous être facturé.


Si la fuite provient de votre logement, pensez à vérifier si des dégâts liés à la fuite ont pu apparaître chez vos voisins. Dans le cas échéant, la personne lésée devra apparaître sur le constat amiable et en recevoir un exemplaire.


Au contraire, si vous constatez des traces sur vos sols, vos murs ou votre plafond pouvant être lié à un dégât des eaux, recherchez immédiatement l’origine de la fuite, son responsable et remplissez ensemble un constat amiable.


Dans le cas où l’origine de la fuite provient de parties communes, le tiers responsable à désigner sur le constat amiable est le syndic de copropriété.


Veillez à ce que toutes les informations demandées soient correctement complétées, puis transmettez alors le feuillet vous étant destiné à votre assureur. Ce dernier mandatera selon les dégâts et la situation un expert ou une société service pour constater l’ampleur du sinistre.


Si les dégâts sont peu importants, certains assureurs peuvent vous proposer un accord réciproque appelé « de gré à gré » dans lequel une somme d’argent vous est proposée en contrepartie de la remise en état des dégâts par vos soins. Vous pouvez accepter ou refuser cette proposition.


Quel que soit le montant des dégâts, vous gardez le choix du réparateur. Si vous souhaitez faire intervenir un artisan de votre choix, sachez que votre assureur peut vous demander d’indemniser la prestation de cet artisan et de vous rembourser les frais engagés à réception de la facture acquittée.


Les délais de remboursement par votre assureur peuvent souvent prendre 2 à 3 semaines après réception de la facture acquittée. Si vous en avez la possibilité, il est préférable de faire appel à un réparateur agréé par votre assureur afin d’éviter toute avance de frais.


Publié le Auteur(s) Certis Assurances